La machine à laver sans électricité, une vraie fausse nouveauté ?

Hublot de machine à laver sans électricité

Une machine à laver consomme en moyenne 190kWh par an, un volume d’électricité qui représente un budget en constante évolution. Par ailleurs, il s’agit d’une dépense énergétique qui peut être perçue comme un gaspillage non écologique. Peut-on envisager une machine à laver sans électricité et réduire son empreinte carbone ? La réponse n’est pas aussi simple qu’il y parait et trouver l’équipement idéal peut s’avérer complexe. Voici nos conseils si vous souhaitez passer au lavage du linge sans électricité.

Pourquoi s’intéresser aux machines à laver sans électricité ?

Une étude récente de l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) montre que 96% des ménages français sont équipés d’un lave-linge. La machine à laver est ainsi l’un des équipements les plus fréquents dans les foyers français, par exemple bien plus que la voiture ou le four à micro-ondes. Si le budget d’achat d’une machine à laver est bien souvent la raison de l’absence de cet équipement dans les foyers, on peut également discerner d’autres causes.

Pour économiser de l’électricité

Si les machines à laver sont devenues bien moins énergivores, elles n’en demeurent pas moins des appareils qui utilisent de l’électricité à chaque lavage. Aussi, les familles nombreuses dont le budget électricité n’est pas très élevé, peuvent y trouver là un certain problème.

Les machines à laver peuvent représenter une solution confortable et économique. Il faut cependant remettre la chose dans son contexte et comprendre que laver le linge d’une famille nombreuse nécessite beaucoup de temps, un temps qui sinon aurait pu être passé à travailler.

Ainsi, la rentabilité purement économique d’une machine à laver le linge sans électricité n’est peut-être pas l’argument le plus en faveur de ces appareils.

Pour équiper un logement atypique

Il peut arriver qu’une machine à laver classique ne puisse pas être intégrée à un logement. C’est le cas les bâtiments très atypiques, très isolés ou tout simplement temporaires.

Le plus souvent il s’agit de l’absence d’une source d’eau suffisante ou d’une pauvre qualité électrique. Par exemple un logement dont l’électricité provient du solaire et qui n’est pas en mesure d’assurer une production suffisante, ne pourra peut-être pas bénéficier d’un lave-linge traditionnel.

Si vous souhaitez vivre en dehors des réseaux modernes en privilégiant une vie plus traditionnelle, il y a de fortes chances pour qu’une machine à laver ne soit pas une option pour vous.

Dans ce cas, vous pouvez vous orienter vers une machine à laver sans électricité, par exemple un vélo machine à laver (une machine à laver à pédales), ou une une machine à laver manuelle sans électricité.

Pour moins consommer d’eau

On remarque que de plus en plus de foyers sont sensibles aux problèmes environnementaux. Ces derniers, s’ils sont divers et variés, sont souvent liés à notre usage des ressources et en particulier de l’eau.

Ainsi, certains foyers s’inscrivant dans une démarche écologique plus radicale désirent réduire le volume d’eau utilisée à l’année. Après avoir supprimé le lave-vaisselle, on peut aller plus loin et ne plus utiliser de machine à laver.

En moyenne, se passer de machine à laver revient à économiser 10 000 litres d’eau par an. Il faut toutefois relativiser ce chiffre, car le lavage à la main ou en machine à laver à pédales nécessite lui aussi de l’eau. On peut néanmoins, grâce à une machine à laver sans électricité, mieux gérer l’usage de l’eau.

Il s’agit là vraiment d’une solution de machine à laver sans électricité écologique qui s’inscrit dans un mode de vie très écolo, qui doit être cohérent, sinon, cette démarche n’aurait pas de sens.

Quels solutions pour une machine à laver manuelle sans électricité ?

Si vous souhaitez découvrir quelles sont les options qui s’offrent à vous pour bénéficier d’une machine à laver sans électricité, voici nos recommandations tendance. Ces possibilités ne sont pas les seules, mais elles sont celles qui sont modernes, trendy et qui peuvent rendre le lavage du linge plus amusant et facile à accepter.

Les machines à laver sans électricité pour camping

La solution la plus simple d’accès et la moins onéreuse est généralement la machine à laver sans électricité pour le camping. On n’y pense pas toujours, mais il existe de petites machines à laver destinées aux campeurs et autres aficionados des voyages en camping-car. Si on peut désormais trouver des aires de parking équipées, les puristes tendent à les éviter au profit d’une expérience entièrement autonome. La solution est donc une machine à laver manuelle sans électricité de petites dimensions opérée par une manivelle ou autre.

Vous pouvez vous y essayer en vous procurant un modèle d’entrée de gamme, qui ne cassera pas la banque et vous fera prendre conscience du travail requis.

Il existe en outre une machine à laver sans électricité du même format, mais pas nécessairement indiquée pour les campeurs. Il s’agit du Gentle Washer. Cette nouveauté, relativement onéreuse se targue de laver en douceur tout votre linge, tout en étant opérée par une manivelle.

Le bike washing machine

Les bike washing machine ou vélos machines à laver ont la cote en ce moment. On parle en effet beaucoup de ce type de machine à laver qui permet de nettoyer le linge tout en faisant de l’exercice.

Si l’idée est séduisante, à condition d’apprécier le vélo d’appartement, il faut dire d’emblée, que le prix d’une bike washing machine est élevé et nécessitera du temps à être rentabilisé (si vous possédez déjà un lave-linge). Le prix d’un vélo machine à laver peut en effet grimper jusqu’à 3 000€, de quoi acheter plusieurs lave-linges ou une seule machine à laver et sa consommation sur plusieurs décennies.

D’autre part, ces appareils sont généralement volumineux et nécessitent une buanderie de dimensions généreuses si vous désirez en profiter correctement.

Si toutes les conditions sont réunies, alors une machine à laver vélo à pédales est indéniablement un moyen efficace de faire un peu de sport tout en lavant son linge. Les modèles les plus perfectionnés permettent même de régler l’intensité de l’effort et ainsi d’offrir un lavage plus rapide ou en tout cas plus interactif.

La machine à laver sans électricité Drumi

Drumi est une machine à laver sans électricité qui est opérée par une pédale similaire à celle d’une poubelle. Cette fabrication lui permet de maintenir un très faible encombrement et de ne pas être trop onéreux.

Cette machine à laver sans électricité peut prendre en une petite quantité de vêtements et ne nécessite que 5 litres d’eau afin d’être efficace.

Le lavage composé d’un cycle de nettoyage et d’un cycle de rinçage, le tout pour une durée moyenne allant de 2 à 5 minutes.

S’il ne s’agit pas de laver le linge de toute la famille à chaque cycle, le fonctionnement reste néanmoins très rapide et relativement facile à opérer pour n’importe qui.

Les machines à laver sans électricité sont-elles une nouveauté ?

On présente ces machines à laver sans électricité comme des nouveautés qui révolutionneront notre façon de laver le linge, mais elles ne le sont absolument pas. L’électricité équipe les logements depuis quelques décennies, alors que le linge est lavé depuis des siècles, il y a donc eu des alternatives à la machine à laver. 

Les premières machines à laver fonctionnaient sans électricité

Les toutes premières machines à laver fonctionnaient sans électricité. Certaines étaient opérées par une manivelle, que l’on tournait à la main, alors que d’autres étaient pourvues d’un moteur thermique.

Si un lave-linge à essence est aujourd’hui inconcevable, les modèles à manivelle peuvent toujours être un option viable. Il y a quelques décennies, le prix d’une machine à laver sans électricité à manivelle était très abordable, et on peut toujours trouver des appareils de ce type à bas coût. Elles ne sont pas aussi glamour ou attractifs que les bike washing machine, mais font tout aussi bien le travail.

La machine à laver n’est pas une fatalité

Enfin, de nombreux couturiers recommandent à leurs clients de ne tout simplement pas laver leur linge. Pour les habits normaux, pantalons, robes et chemises de tous les jours, un simple nettoyage tache par tache accompagné par un séjour de plusieurs nuits dehors est suffisant.

Une marque très écologique de jeans suédoise conseille en effet à ses clients de ne pas laver leurs jeans. Une exposition prolongée à l’air nocturne supprime les mauvaises odeurs tandis que les taches les plus coriaces sont à frotter avec un chiffon humide.

Cette approche est sans doute celle qui offre le meilleur respect de l’environnement pour les économies les plus substantielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.