Se faire un atelier de bricolage : Tous nos conseils

Fabrication d'un atelier de bricolage

Faire réaliser des travaux dans sa maison par un professionnel peut rapidement se révéler très coûteux. Avec quelques notions de bricolage et les outils adéquats, il est tout à fait possible de vous lancer dans un certain nombre de réparations ou d’aménagements par vos propres moyens. Encore faut-il se doter du matériel de travail nécessaire pour accomplir ces tâches dans de bonnes conditions. Aménagement, outillage, rangements, ventilation, éclairage… tout ce qu’il faut savoir pour se faire un atelier de bricolage qui vous correspond.

La définition de l’espace et de l’agencement pour fabriquer un atelier de bricolage

L’aménagement de l’espace constitue la première question qu’on doit se poser lorsqu’on décide de se faire un atelier de bricolage. De quel volume ai-je besoin pour travailler ? Quel type de travaux j’envisage de réaliser ? La configuration de la pièce est-elle optimale pour pour installer des rangements ? Comment faire pour limiter au maximum mes déplacements pendant les activités de bricolage ?

En fonction de ces questionnements, vous pourrez alors choisir la pièce de destination idoine pour votre atelier. Bien souvent, celui-ci se situera au sous-sol de l’habitation ou dans le garage qui constituent parfois une seule et même pièce. 

Pour de petits travaux ne nécessitant pas de matériel très important, une surface de 5m² pourra suffire. Il faudra en revanche compter 10 à 12m² pour un atelier permettant de réaliser des travaux plus importants (peinture, ponçage, menuiserie, rénovation de meubles etc.).

Si l’espace intérieur n’est pas suffisant dans votre habitation, il est également possible de se faire un atelier de bricolage dans un cabanon ou une cabane de jardin si vous disposez d’un extérieur. Il permettra bien souvent de disposer de plus de luminosité qu’un sous-sol et diminuera les nuisances sonores pour les occupants de l’habitation.

Les équipements pour construire un atelier de bricolage complet

Une fois la pièce de destination définie, la construction d’un atelier de bricolage passera obligatoirement par l’installation d’un plan de travail propre, lisse et suffisamment grand pour travailler dans de bonnes conditions. Cet établi devra autant que possible être placé à proximité d’une fenêtre pour profiter de la lumière naturelle. L’installation du plan de travail contre un mur permettra, de plus, libérer un espace de stockage tout autour pour entreposer du matériel.

Ce type d’agencement offrira aussi la possibilité de disposer un panneau mural perforé servant de porte-outils retenus par des clous ou des crochets afin de disposer en permanence à portée de main des outils les plus régulièrement utilisés (marteau, clés, tournevis, pinces etc.).

Le choix d’un établi fixe permettra une plus grande stabilité, là où l’installation de roulettes avec des patins de frein offrira davantage de flexibilité dans vos travaux. Une solution alternative peut être l’achat d’un établi pliant ou d’un établi mobile d’appoint permettant de travailler des pièces de grande taille au milieu de la pièce.

Au rayon des outils indispensables, veillez à vous munir : 

  • de marteaux, 
  • de pinces, 
  • de tournevis, 
  • de clés à molette, 
  • d’un mètre, de scies
  • d’un niveau à bulles.

D’autres outils électriques peuvent se révéler utiles pour des travaux assez importants (menuiserie, réfection de meubles, plomberie, soudure, etc.) à condition d’en avoir l’utilité. On peut notamment citer : 

  • une perceuse
  • une ponceuse
  • une scie à métaux
  • une scie sauteuse
  • un étau

Au niveau de l’outillage, construire un atelier de bricolage complet passe enfin par la constitution d’un stock de fixations (clous, vis, punaises, rondelles, crochets, écrous) et de leur mise à disposition dans de petites boîtes à proximité immédiate de l’établi.

Fabriquer un atelier de bricolage avec les bons rangements

Les équipements et outillages achetés, il est ensuite important de prévoir les rangements adéquats pour faire un atelier de bricolage agréable et fonctionnel. Pour fabriquer son atelier de bricolage de façon optimale, il vous faudra bien séparer les outils utilisés le plus régulièrement (majoritairement placés sur le panneau mural perforé dans la zone de travail) des outillages servant de façon occasionnelle et qui seront affectés à la zone de stockage.

C’est le cas notamment du matériel de protection et de lavage (masque, gants, dissolvants, bâches, etc.), des vernis et peintures ou encore des baguettes en bois. Cette zone de stockage est généralement située dans des placards ou armoires fermées ou dans des rayonnages en hauteur afin de ne pas perdre d’espace et de maintenir certains de ces produits dangereux à distance des enfants.

Le matériel de petite quincaillerie fréquemment utilisé peut, pour sa part, en plus du panneau mural, être disposé sur de petites étagères à proximité du plan de travail ou dans de petites boîtes dédiées. Il sera alors important de catégoriser cette quincaillerie par type voire par diamètre et couleur (clous, vis, chevilles, écrou, boulons etc.) pour les retrouver très facilement au besoin.

Pour les espaces assez exigus, le recours à des servantes sur roulettes, par définition mobiles et dissimulables sous le plan de travail ou dans un recoin de l’atelier, permettront d’entreposer tout le petit outillage à l’intérieur de tiroirs rapidement accessibles en tout lieu.

Le néo bricoleur aura également tout intérêt à se munir d’une caisse à outils compartimentée lui permettant de transporter les outils essentiels en cas de travail plus ou moins loin de l’atelier.

Se faire un atelier de bricolage dans un environnement sain

En plus de la lumière naturelle particulièrement recommandée pour travailler dans de bonnes conditions, l’atelier de bricolage doit également bénéficier d’autres sources de d’éclairage (spots, néons) pour éviter les accidents avec des outils tranchants ou coupants. La pose d’un plafonnier au-dessus du plan de travail est également indispensable pour pouvoir accomplir un travail de précision.

Si la présence d’une fenêtre est une source de lumière particulièrement appréciée, elle permet également de bénéficier d’une aération régulière, essentielle au maintien d’un environnement sain dans l’atelier.

La manipulation de produits chimiques (peinture, solvants etc.), la poussière ou les souillures de bois rendent en effet l’atmosphère dangereuse pour la santé du bricoleur et même pour l’ensemble des occupants du logement.

La ventilation naturelle régulière est donc spécifiquement recommandée tout comme l’ajout de systèmes d’aération plus élaborés (VMC, bouches d’aération, grille d’évacuation etc.).

Faire un atelier de bricolage optimisé et fonctionnel demande donc quelques moyens mais surtout pas mal de réflexion et de préparation avant de se lancer à corps perdu dans ce nouveau challenge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.