Aménagement d’un atelier de bricolage : Nos astuces pour bien s’organiser

Aménager un atelier de bricolage

incontournable permettant de travailler dans des conditions idéales d’efficacité et de sécurité. Comment bien optimiser l’aménagement de son atelier de bricolage ? Quels sont les outils indispensables à l’exercice de ces travaux manuels ? Découvrez comment bien organiser l’espace de l’atelier pour faciliter les déplacements et bénéficier en toutes circonstances d’un rangement adéquat.

Comment aménager un atelier de bricolage ?

L’aménagement d’un atelier commence par le choix de son emplacement ainsi que la constitution de la panoplie d’outils composant l’établi de bricolage.

Choisir un espace de destination

L’atelier de bricolage peut être disposé à différents endroits de la maison. S’il est en règle générale établi dans un coin du garage pour plus de modularité, l’aménagement de l’atelier de bricolage peut également être effectué dans la cave ou même à l’extérieur dans un recoin du jardin avec notamment la construction d’une cabane de jardin permettant de garder l’ensemble des outils à l’abri.

La pièce de destination de l’établi bricolage dépendra avant tout de l’espace dont vous disposez pour y transposer vos outils mais également de la place nécessaire pour effectuer tel ou tel type de travaux, certains nécessitant plus d’espace que d’autres. L’aménagement d’un garage en atelier de bricolage constitue souvent la solution idéale en termes de place disponible, de tranquillité et de compatibilité des installations.

Pour effectuer vos travaux dans de bonnes conditions, la pièce de destination de l’établi de bricolage devra également être choisie en fonction d’autres critères tels que la luminosité, la température ambiante ou encore la proximité d’installations électriques.

La présence d’une VMC et/ou de fenêtres permettant l’aération est également fortement conseillée afin de ne pas inhaler de produits toxiques pendant vos travaux (peinture, poussière, vernis, air impur non-renouvelé etc.).

Choisir les bons outils

Le choix des outils constituant l’établi de bricolage devra être réalisé selon l’usage que vous envisagez de faire de cet atelier. Pour un bricoleur du dimanche, il sera bien inutile de dépenser des fortunes dans une panoplie d’outils sophistiqués dont il ne se servira jamais.

Optez donc pour des outils basiques indispensables et de qualité tels qu’un jeu complet de tournevis, un marteau, une scie, une perceuse, une ponceuse, des clés Allen et bien sûr un stock de petits composants essentiels (vis, clous, chevilles notamment). Misez également sur une établi bricolage solide et spacieux, capable d’accueillir un nombre important d’outils plus ou moins lourds en même temps.

Enfin, si vous n’êtes pas un bricoleur confirmé ou si vous n’envisagez pas de le devenir, inutile d’investir dans certains outils coûteux que vous ne serez pratiquement jamais amené à utiliser. C’est le cas notamment des scie sauteuses, des meuleuses ou des scies circulaires, autant d’équipements rarement utilisés et qu’il est souvent possible de se faire prêter ou de louer à la journée sur des sites de location entre particuliers.

Comment bien organiser un atelier de bricolage ?

Après avoir déterminé l’emplacement et le contenu principal de votre atelier de bricolage, il vous faudra dans un second temps organiser l’atelier afin de le rendre fonctionnel et sécurisé.

Optimisez les espaces de rangement

Dès la mise en place de votre atelier de bricolage, pensez à optimiser les espaces de rangement. Prévoyez des rangements muraux à base de petites étagères pour entreposer les petits outillages et de clous ou barres solidement fixés au mur pour ranger rapidement marteaux, pinces, tenailles, clés à molette ou scies notamment. 

Ces outils accrochés au mur vous permettront d’avoir à portée de main tout le matériel de base nécessaire lors de vos manipulations sans que vous n’ayez besoin de vous arrêter dans vos travaux. L’achat d’un tableau d’accrochage se révèle à cet égard être un basique indispensable pour le bricoleur confirmé comme pour le néophyte qui souhaite s’essayer aux petits travaux.

L’installation murale surélevée assure par ailleurs aux parents une tranquillité d’esprit quant à d’éventuels accidents pouvant survenir avec des enfants en bas âge.

La bonne organisation de l’atelier de bricolage ainsi qu’un éclairage optimisé assure un confort de travail important avec une identification visuelle immédiate.

Il vous permet ainsi de gagner un temps précieux dans vos tâches et de travailler en sécurité. Un atelier surchargé avec un éclairage défaillant est totalement contre-productif pour vos travaux, ne vous plonge pas dans un cadre de travail serein et peut même se révéler dangereux (chute d’outils, coupures avec des outils qui traînent etc.).

Pour éviter une pièce de travail trop encombrée, équipez-vous plutôt de rangements d’appoint tels qu’une boîte à outils ou un chariot de rangement mobile équipé de roulettes qui vous permettront de gagner en mobilité lorsque vous aurez besoin d’effectuer des travaux hors de l’atelier.  

>>> Comment ranger son atelier de bricolage ?

Sécurisation, ventilation de l’atelier et isolation

Un atelier de bricolage est par définition composé d’outils plus ou moins tranchants, perforants ou traumatisants. La pratique du bricolage n’est donc pas sans risques et il est important de prévoir, en plus d’un éclairage de l’atelier performant, des éléments de protection pour parer à toute éventualité (bâches, gants, lunettes). C’est également une activité qui peut provoquer des douleurs au niveau de la posture.

Prévoyez donc une assise confortable en vous munissant d’un siège adéquat pour éviter les mauvaises postures répétitives. 

La sécurisation et la bonne organisation de l’atelier passe également par l’assurance de bénéficier d’installations électriques suffisamment puissantes pour supporter les tâches répétitives et respectant les normes en vigueur (interrupteurs étanches pour pièces humides, éclairage de l’atelier en continu, conducteurs et broches de protection pour les prises ou encore disjoncteur). 

La circulation et le renouvellement de l’air est également primordial pour la réalisation de travaux en toute sécurité au vu de différents composants manipulés (peinture, solvants, sciure, poussière). Aérez-donc régulièrement en ouvrant les fenêtres si vous le pouvez et le cas échéant installez un système de ventilation de l’atelier efficace (VMC, bouches d’évacuation, grilles d’aération etc.).

Enfin, le bricolage s’effectue rarement sans son lot de nuisances sonores. Ainsi, équipez-vous d’un casque et de bouchons d’oreille pour vous protéger lorsque prévoyez de réaliser des travaux bruyants. Pensez également si vous le pouvez à insonoriser le sol, les murs, le plafond, les fenêtres et les portes de votre atelier grâce à une meilleure isolation afin d’épargner aux occupants de la maison ou à vos voisins des désagréments auditifs particulièrement gênants. Des panneaux de liège, des dalles en vinyle ou des rideaux isolants peuvent ainsi être installés pour garantir une bonne isolation phonique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.